Ce vendredi 3 novembre la presse réunionnaise était conviée par la direction du Centre Hospitalier Gabriel Martin de Saint-Paul à venir constater l’avancement du chantier du Nouvel Hôpital de l’ouest (cf aussi notre publication de juin 2017) en construction sur le site du Grand Pourpier. A l’occasion de cette visite guidée, Laurent Bien (Directeur Général), Rachid Dekkak (Président de la CME) ont réaffirmé que les délais et les budgets étaient jusque-là parfaitement maîtrisés. Ils ont également présenté les contours de la nouvelle offre de soins.

Pour rappel, l’entreprise Demathieu Bard, en charge du chantier, doit livrer, comme convenu, l’établissement en septembre 2018. Suivra une période de 4 à 6 mois de réception, de préparation, d’armement et de déménagement pour accueillir les premiers patients dans le courant du premier trimestre 2019. Du point de vue financier, l’enveloppe initialement allouée à la construction (127 millions d’euros TDC), est à ce jour également respectée.

A l’occasion de cette conférence de presse, la direction du CHGM a aussi présenté les principales évolutions de sa future offre de soins. Le Nouvel Hôpital va ainsi accroître sa capacité d’hospitalisation complète (275 lits) essentiellement dans les disciplines médicales. Un nouveau service dit «Post Urgences 72h» sera créée pour fluidifier les hospitalisations issues des urgences (15 lits), un service à orientation neurologie devrait également être ouvert (15 lits) ainsi qu’un service d’hospitalisation polyvalent
de semaine (15 lits) afin de diversifier les modes de prise en charge. Par ailleurs, l’extension du service de soins critiques avec une demande de reconnaissance d’activité de réanimation est en cours de discussions dans le cadre du Plan Régional de Santé. A noter que le Nouvel Hôpital amplifie également le « virage ambulatoire » initié par l’établissement puisque que le nombre de places dédié aux activités ambulatoires ( hôpital de jour et chirurgie) va s’accroître significativement pour atteindre les 26 lits et places.

Cette nouvelle offre de soins sera complétée par l’implantation à proximité immédiate d’autres opérateurs de santé privés ou publics. La direction du CHGM et son équipe médicale appuient en effet l’installation d’un centre de dialyse, d’un pôle de cancérologie et d’une structure dédiée aux soins de suite et de rééducation. A cette complémentarité s’ajoute une forte dynamique de coopération voulue par l’établissement sur d’autres thématiques avec ses partenaires privés et publics dans le cadre du GHT . En témoignent la collaboration de tous les cabinets libéraux de radiologie du territoire de l’ouest de l’île dans le GIE imagerie et l’ouverture de vacations opératoires pour des disciplines chirurgicales dont l’établissement ne dispose pas à ce jour. Enfin, la localisation du Nouvel Hôpital à proximité de l’Etablissements Public de Santé Mentale de la Réunion (EPSMR) se matérialisera par des coopérations accrues entre les deux établissement sur les fonctions administratives, techniques et logistiques initiées par la convention de direction commune d’octobre 2015.

Le transfert de la PUI de l’EPSMR dans les locaux du Nouvel Hôpital en est une illustration.